Agenda de l'environnement


photo ou logo de Conférence internationale du projet EDEN

Conférence internationale du projet EDEN


Publicité agenda de l'environnement
type d'évènement: Conférences
date: 10/05/2010
thème de l'évènement: Risque Santé
durée: 3 jours
tarif: Inconnu
description de l'évènement: Cinq ans après la réunion de démarrage du projet EDEN (Emerging Diseases in a changing European Environment), Montpellier ferme la boucle en accueillant une conférence internationale au cours de laquelle les résultats les plus marquants de ce grand projet européen seront présentés à la communauté scientifique et à la presse.

Les questions abordées par EDEN concernaient les conséquences des changements climatiques et environnementaux sur l’émergence des maladies à transmission vectorielle (moustiques, tiques, etc.). Les exemples récents du Chikungunya à la Réunion ou en Italie, ou de la maladie de la langue bleue montrent que la problématique est toujours d’actualité. Les équipes des 49 partenaires scientifiques du projet, provenant de 24 pays d’Europe, du Moyen Orient et d’Afrique, y ont apporté des réponses étayées par des résultats obtenus sur le terrain et en laboratoire. Les débats entre chercheurs du projet, et autres équipes européennes et internationales promettent d’être passionnants, d’autant que des personnalités scientifiques de premier plan mondial viendront apporter leur propre vision de ces processus épidémiologiques.


Ces maladies sans frontière
Différentes maladies sensibles aux changements environnementaux ont été étudiées comme modèles des risques actuels et à venir. Ce sont pour la plupart des zoonoses : maladies communes aux animaux et aux hommes. Elles sont transmises par des insectes, des tiques ou encore des rongeurs qui sont par ailleurs des réservoirs de nombreuses maladies.

L’encéphalite à tiques , maladie virale transmise par la piqûre de tiques. Elle sévit principalement en Europe centrale et de l’Est ainsi qu’en Europe du Nord (pays baltes, Scandinavie). On commence à la trouver dans l’Est de la France. « Le projet EDEN a montré que les facteurs socio-économiques, l’évolution des paysages et les changement de comportement humain, sont beaucoup plus importants que les changements climatiques pour expliquer les émergences de cette maladie en Europe » , explique Renaud Lancelot.

La leishmaniose zoonotique , dont le chien est le principal réservoir, est inoculée par des moucherons piqueurs communs dans les zones plutôt sèches de la Méditerranée (dont l’arrière pays montpelliérain).

La fièvre hémorragique avec syndrome rénal est transmise à l’homme par contact avec de l’urine ou des fèces de rongeurs. C’est un fléau sanitaire dans les pays scandinaves (plusieurs milliers de cas en Finlande en 2008-2009). La maladie est également présente en Belgique, dans le Nord-Est de la France, au Luxembourg et en Allemagne. Le réchauffement climatique la favorise pour diverses raisons allant de la diminution du couvert neigeux en Scandinavie, à l’augmentation de la fructification forestière en Europe de l’Ouest.

Le paludisme risque d’être réintroduit dans le pourtour méditerranéen (notamment en Camargue), du fait de la persistance de ses vecteurs, et des voyages internationaux : 10.000 cas « importés » de paludisme sont observés chaque année en Europe, et ce sont autant d’occasions de réamorcer les anciens cycles épidémiologiques. Cependant « les services de santé publique sont vigilants : le diagnostic est rapide et le traitement efficace. Les risques de résurgence du paludisme en Méditerranée sont donc très faibles. ».

Le virus de la fièvre West Nile , transporté par les oiseaux migrateurs et transmis par des moustiques, présente un risque actuellement faible mais réel pour les chevaux et les gens. « Le moustique infecté peut hiberner dans des égouts ou des locaux insalubres. Il semble persister dans certains milieux naturels, et s’installer durablement dans plusieurs pays d’Europe. Des virus équivalents existent sur le continent américain. Leur introduction en Europe pourrait produire des épidémies analogues à celle provoquée par le virus West Nile aux USA au début des années 2000 ».

Comme la fièvre West Nile, la fièvre de la vallée du Rift est endémique en Afrique sub-saharienne. Transmis par des moustiques, le virus est responsable de graves épidémies chez les ruminants et l’homme, qui pourraient se produire jusque dans le bassin méditerranéen.

Au-delà des résultats spécifiques à chaque maladie, les scientifiques ont identifié les écosystèmes les plus exposés aux risques d’émergence selon les vecteurs impliqués. Les facteurs expliquant les émergences ont été étudiés, en faisant la part des effets environnementaux, sociaux et économiques. Des cartes de risque et des modèles prédictifs ont été élaborés, première étape pour aboutir à des outils d’aide à la décision sanitaire. « La finalité du projet est bien , conclut Renaud Lancelot, « de proposer aux agences de santé publique, humaines ou vétérinaires, une expertise européenne, ainsi que des méthodes et outils permettant d’améliorer la prévention, la surveillance et le contrôle de toute épidémie de maladie à transmission vectorielle ».

Un projet communautaire
Projet intégré au 6ème PCRDT (Programme cadre de recherche et de développement technologique) de la Commission européenne, EDEN (2005-2010) * est coordonné par Renaud Lancelot, chercheur à l’UMR (Unité mixte de recherche) « Contrôle des maladies » du Cirad.

Le projet implique 80 équipes scientifiques de pays européens, mais aussi de Turquie, d’Algérie, du Maroc et du Sénégal. Plus de 180 articles scientifiques ont déjà été publiés et une soixantaine de thèses d’université sont en cours, s’appuyant sur les données générées par le projet. Plus de 20% des publications effectuées à ce jour proviennent des centres de recherche et universités montpelliéraines (10% des partenaires).

Eden a permis également de rapprocher les équipes du Cirad, de l’ IRD, de l’ EID-Méditerranée et des universités de Montpellier ( UM1 et UM2) tout en permettant à la région de s’affirmer sur la questions des maladies émergentes vectorielles en cohérence et complémentarité avec le projet Vectopôle (renforcement des capacités sur les vecteurs de maladies et infections transmises).
département: (34) Hérault
pays: France




Mentions légales | Nous contacter | Qui sommes-nous ?
Environnement Webmasters | Chiffres-clé | Recommander ce site


  Votre manifestation est annoncée sur l'agenda de l'environnement, alors n'hésitez pas à le faire savoir à vos visiteurs !
Installez ce logo sur votre site

Spécial Climat



Publicité


Dictionnaire de l'environnement Pour les données terminologiques de l'environnement, c'est ici Dico environnement

Découvrez les principaux sites du Portail-environnement













Et bien plus encore...Portail-Environnement

Vous voulez visionner un bon film en famille, mais ne savez pas lequel choisir ! Rendez-vous sur megavod.fr, qui vous propose de télécharger et visionner le film de votre choix



Publicité
© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche